Accueil > Dossiers > Aménagement du territoire et urbanisme > Urbanisme commercial : le trop plein en Gironde !

Urbanisme commercial : le trop plein en Gironde !

mardi 12 janvier 2016

L’installation des grandes surfaces en Gironde est très mal régulée.
Leur surnombre contribue à la désertification des centres-ville et à la dégradation des paysages.
Cet urbanisme commercial, vecteur de déplacements motorisés, est incompatible avec la transition écologique de l’économie.
Déjà des friches commerciales apparaissent ...

Une saturation du paysage commercial
Force est de constater un développement outrancier des grandes surfaces commerciales en Gironde, aux conséquences dévastatrices, en termes :
 de consommation et d’imperméabilisation des sols
 de fragilisation des commerces de centre ville
 d’étalement urbain
 d’incitation à la mobilité motorisée
 de dégradation des paysages
Ces excès ont été favorisés par une régulation largement insuffisante. [1]
En 2011, le diagnostic préalable aux Orientations Départementales pour un Aménagement Commercial de la Gironde (O.D.A.C.33) révélait déjà que 150 000 m² de surfaces commerciales, dont l’implantation en Gironde dans les années à venir avaient déjà été autorisée, ne trouveraient pas le potentiel de clientèle nécessaire à leur bon fonctionnement à l’horizon 2020, malgré l’augmentation régulière de la population.
En 2014, et malgré la forte diminution des autorisations commerciales enregistrées depuis 2012, ce constat de saturation commerciale est toujours de mise. L’écart entre les surfaces commerciales autorisées et le besoin potentiel des consommateurs girondins a désormais été porté à 320 000 m² par l’autorisation de 170 000 m² supplémentaires entre 2012 et septembre 2014.
A cette saturation et au risque conjoint de friche commerciale, s’ajoute une question d’équilibre entre le développement des grandes surfaces et des commerces de proximité.

Situation en Gironde
318 supermarchés, hypermarchés et/ou grandes surfaces sont répertoriés dans le département de la Gironde, parmi lesquels :
 4 hypermarchés Auchan
 3 Auchan Drive
 5 hypermarchés Carrefour
 13 Carrefour City
 18 Carrefour Contact
 3 Carrefour Express
 18 Carrefour Market
 12 hypermarchés Casino
 7 Casino Drive
 3 Casino shop
 3 Géant Casino
 42 Intermarchés
 28 Leader Price
 18 hypermarchés Leclerc
 10 Leclerc Drive
 37 Lidl
 25 Magasins U
 4 Monoprix
 23 Petit Casino
 15 Simply Market
 21 Magasins Spar
 6 Magasins Vival

L’emprise totale de cet urbanisme commercial est estimée à près de 1500 hectares [2], pour la plus grande part imperméabilisés, sans compter les centaines d’hectares de voiries créées pour faciliter l’accès automobile aux centres commerciaux. [3]

A consulter
 Conférence départementale d’équipement commercial. Bilan CDAC
http://www.gironde.fr/upload/docs/application/pdf/2014-12/ccib_-_une_annee_urbanisme_commercial_-_conf_odac33_2014.pdf

Mise à jour du 03/04/2016


[1Cette régulation est assurée essentiellement par la Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC)

[2Les plus grands hypermarchés sont implantés sur près de 20 hectares (incluant les galeries marchandes et les parking), comme celui de Bordeaux Lac ou de Mérignac

[3On lira à ce sujet, l’arrêt du Conseil d’Etat liant l’autorisation d’ouverture du Leclerc de La teste à la création d’une voie nouvelle. "Le Conseil d’Etat censure l’autorisation de création d’un hypermarché dont la construction est quasiment achevée ! ". 30/09/2013 http://www.adden-leblog.com/?p=4605