Accueil > Dossiers > Aménagement du territoire et urbanisme > Bordeaux Métropole : urbanisation à grande vitesse

Bordeaux Métropole : urbanisation à grande vitesse

vendredi 21 juin 2019

C’est un simple constat : la métropole bordelaise s’urbanise à grande vitesse.
Certains s’en réjouissent, d’autres le déplorent.
Comment le nier, cette urbanisation rapide et sans véritable vision d’ensemble, sinon celle de croissance et du lucrotropisme [1], engendre une perte de l’identité culturelle de la métropole, un appauvrissement de la qualité de vie, et un recul massif des espaces naturels, agricoles et forestiers et de la biodiversité associée. [2]
Au centre ville, on observe une minéralisation excessive, et en périphérie la poursuite inexorable de l’étalement urbain.
L’imperméabilisation de vastes surfaces, augmente les risques d’inondation lors des épisodes de fortes précipitations rendus plus intenses et plus probables par le réchauffement global, et favorise la création d’îlots de chaleur.

Voici un tour d’horizon rapide des grands projets en cours.
1°) Opération d’intérêt métropolitain Bordeaux Aéroparc(OIM BA)
Cette opération d’aménagement qui s’étend sur 2500 hectares situés autour de l’aéroport de Bordeaux-Mériganc, concerne les communes de Mérignac, de Saint-Médard et du Haillan.
Elle vise à urbaniser 400 hectares d’espaces agricoles, naturels et forestiers, à enjeux environnementaux forts , avec la présence de zones humides et d’espèces protégées de la faune et de la flore , en vue de développer la filière Aéronautique, Spatiale et Défense (ASD)
Malgré les discours toujours plus verts, et les mesures compensatoires aux effets relatifs, c’est sans doute l’une des opération la plus dévastatrice en termes écologiques et environnementaux, de la Métropole bordelaise.
Sans parler des problèmes inextricables de transport, qu’affrontent chaque jour les salariés des entreprises du secteur et les habitants des communes concernées.
Les procédures environnementales en cours (enquêtes publiques…) évitent soigneusement de fournir une analyse globale des impacts environementaux cumulés de cette opération d’aménagement.
Lors de sa participation à différentes enquêtes publiques liées à l’opération OIM Aéroparc, la Sepanso n’a pu que constater en le déplorant, l’absence de stratégie environnementale d’ensemble. [3]

Parmi les projets en cours d’instruction, dans le cadre de cette opération, on peut citer :
 Le projet d’aménagement du Site Cinq Chemins sur la commune du Haillan, qui a fait l’objet d’une enquête publique unique du 22 mai au 20 juin 2018. Ce projet s’étend sur 12,5 hectares de prairies et zones humides, qui seront artificialisés et imperméabilisés (bureaux, parking, voies routières…)
 Le projet d’extension du site Dassault Aviation sur la commune de Mérignac, qui fait l’objet d’uneenquête publique unique du 11 juin au 18 juillet 2018. Ce projet s’étend sur 12 hectares de zones forestières et humides, qui seront urbanisées (bureaux, parking, voies routières…)
Qu’attend l’Agence régionale de la biodiversité en Nouvelle Aquitaine (ARB NA) pour voler au secours de la biodiversité menacée par ces projets ?

2°) Bordeaux Euratlantique
Bordeaux-Euratlantique est l’une des plus vastes opérations d’aménagement de France avec 740 hectares sur les communes de Bordeaux, Bègles et Floirac et issus en grande partie de friches ferroviaires . Opération d’intérêt national (OIN), elle est menée par l’Etablissement public d’aménagement (EPA) Bordeaux-Euratlantique créé en 2010.
Il est prévu la construction de 2,5 millions de m2 de logements, bureaux et équipements publics, est destinés à accueillir 40 000 nouveaux habitants et 30 000 nouveaux emplois

3°) Innocampus OIM
L’opération d’intérêt métropolitain Bordeaux Inno Campus s’étend sur 1350 ha partagés entre les villes de Bordeaux, Mérignac, Pessac, Gradignan, Talence et Canéjan.
Cette opération inclut le projet d’aménagement Vallée Créative qui s’étend sur 547 hectares.
Dans son avis du 20/02/2020 , l’Autorité Environnementale estime "que le projet apparaît en forte contradiction avec le « plan d’action pour un territoire durable à haute qualité de vie » de Bordeaux Métropole. Celui-ci prévoit une réduction de la part modale de la voiture individuelle, de 60 % aujourd’hui sur l’ensemble de l’agglomération à 33 % en 2030, au bénéfice des transports collectifs, du vélo et de la marche. Par ailleurs, Bordeaux Métropole indique par ailleurs que : « si elle veut atteindre les ambitieux objectifs de son Plan Climat , Bordeaux Métropole devra atteindre 415 000 voyages par jour en transports collectifs (tram et bus), soit + 30 % par rapport à aujourd’hui, et le même nombre de déplacements à vélo, soit 4 fois plus qu’en 2009 » . La loi d’orientation des mobilités de 2019 prévoit plusieurs dispositions qui visent à tripler la part modale du vélo d’ici 2024 pour la porter à 9 %.
Les objectifs et le scénario retenus par le projet apparaissent donc très en retrait des objectifs métropolitains et nationaux.
" [4]

4°) Zone d’aménagement concertée Bastide Niel
Le projet de zone d’aménagement concertée “Bastide Niel”, située en rive droite de la commune de Bordeaux, a fait l’objet d’une enquête publique unique du 11 septembre au 11 octobre 2017.
La ZAC Bastide Niel, située en zone inondable, s’étend sur 35 hectares de friches ferroviaires et de l’ancienne caserne Niel, prévoit la construction de 355 000 m2 de plancher multifonctionnels, avec 3500 logements.

A consulter :
Bordeaux : vers une urbanisation expresse ?
Margaux Dubieilh. France 3 Régions. 12/02/2017
https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/gironde/bordeaux/bordeaux-urbanisation-expresse-1193927.html

Mise en ligne du 21/06/2018
Mise à jour du 10/03/2020


[1"il faut se souvenir qu’un certain nombre d’acteurs économiques tirent des bénéfices importants de l’expansion urbaine, qui constitue pour eux un moteur de croissance : les promoteurs et le secteur de la construction, les institutions financières finançant les opérations, les investisseurs immobiliers, les acteurs de la grande distribution, les métiers des travaux publics, de l’industrie automobile, etc." Cf L’étalement urbain. Réflexions croisées. Véolia. FNE. mai 2013.

[2A noter que pour s’affranchir de certaines contraintes environnementales, Bordeaux Métropole a contribué à faire annuler le schéma régional de cohérence écologique.

[3La Sepanso Gironde a participé notamment aux enquêtes suivantes :
 enquête publique sur le projet de voie nouvelle Aéroparc, qui s’est déroulée du 27 janvier au 26 février 2014
 enquête publique sur les projets immobiliers Thalès, qui s’est déroulée 27 janvier au 26 février 2014.
 enquête publique sur le projet Parinaud Aéroparc qui s’est déroulée du 22 mai au 26 juin 2017

[4Selon l’Autorité environnementale, les projets de Bordeaux Métropole ne réduisent pas le tout-voiture. Fanny Laison . Sud Ouest. 02/03/2020
https://www.sudouest.fr/2020/03/02/innocampus-extra-rocade-un-projet-tout-voiture-7267624-10414.php