Accueil > Dossiers > Energie-climat > Projet photovoltaïque Horizéo à Saucats (33) : la forêt va encore trinquer (...)

Projet photovoltaïque Horizéo à Saucats (33) : la forêt va encore trinquer !

lundi 27 septembre 2021

Le projet de parc photovoltaïque géant HORIZEO est prévu sur 1000 hectares (voire 2000 hectares) de forêt à Saucats en Gironde .
Un comble, au moment où l’on prend conscience des immenses fonctionnalités écologiques des milieux forestiers, et où l’on dispose déjà de milliers d’hectares de sols déjà artificialisés en Gironde, tout désignés pour accueillir ce type d’installation de production d’électricité.
Les installations à risques envisagées (Data Center, parc de batteries au Lithium-ion et production d’hydrogène par électrolyse) ont encore moins leur place dans les milieux forestiers : il existe des zones industrielles déjà dédiées pour cela.
Ce projet va faire l’objet d’un débat public du 9 septembre 2021 au 9 janvier 2021, où chacun devrait pouvoir s’y exprimer.

Après les 300 hectares de la centrale photovoltaïque de Gabardan dans les Landes ou les 270 hectares de celle de Cestas en Gironde, on croyait avoir tout vu, en matière de destruction des espaces forestiers, de la biodiversité et des paysages, au nom de la transition énergétique et du développement durable.
Et bien non !
Il est envisagé maintenant un projet photovoltaïque de 1000 hectares, et possiblement 2000 hectares, à Saucats dans la banlieue de Bordeaux, qui s’implantera là aussi en lieu et place de la forêt.
Outre 3 millions de panneaux photovoltaïques produits en Chine, ce projet qui se veut "bas carbone" prévoit aussi des batteries de stockage de l’électricité, un électrolyseur destiné à produire de l’hydrogène et un data center.
Le lieu envisagé pour cette installation énergétique et industrielle est en contradiction avec la doctrine de l’Etat, en matière d’implantation de centrales photovoltaïques au sol. [1]
A noter que le massif concerné, gravement touché par la tempête de 1999, avait été reconstitué grâce à des subventions étatiques. [2]
Ce projet dénommé Horizeo, est porté par Engie [3] [4] , Neoen [5]. , RTE [6] et la commune de Saucats.

Commune de Saucats
Située dans l’aire métropolitaine bordelaise, la commune forestière de Saucats (3200 habitants) [7] dispose déjà de 2 parcs photovoltaïques, implantés dans la forêt en 2014 (29 hectares) et en 2018 (12 hectares). [8]
 Le risque incendie est omniprésent dans cette commune, qui avait été gravement touchée par le terrible incendie de 1949. Implanter une zone industrielle de 1000 hectares au coeur du massif forestier, avec des installations à risques (panneaux photovoltaïques, onduleurs, parc de batteries industrielles Lithium-ion [9] [10], datacenter [11], unité de production et de stockage d’hydrogène [12]), relève d’une grave inconscience et d’une insulte à la mémoire des 82 victimes de l’incendie de 1949, dont M. Giraudeau, ancien maire de Saucats, et de nombreux pompiers qui avaient donné leur vie pour sauver la forêt. [13]
Si par malheur, le projet Horizeo était réalisé, l’ensemble du massif forestier riverain serait fragilisé par les multiples impacts physiques [14], et donc condamné à terme.
 Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Saucats, approuvé par la délibération du conseil municipal n° 2018-06-0006, en date du 25 juin 2018, ne prévoit pas l’implantation d’un projet photovoltaïque de 1000 hectares dans sa forêt.
Toute modification de ce PLU, pour y intégrer la possibilité du projet Horizéo, passera par une consultation des habitants de Saucats, via une enquête publique.
Mais il est clair, que les enjeux environnementaux du projet Horizéo, dépassent très largement le cadre de la commune de Saucats.

Communauté de communes de Montesquieu
Saucats est une des 13 communes membres de la Communauté de Commune de Montesquieu., qui devra être consultée sur le projet Horizéo.

Aire Métropolitaine Bordelaise
La commune de Saucats appartient à l’Aire Métropolitaine Bordelaise, dont le SCoT (schéma de Cohérence Territoriale) est élaboré par le syndicat mixte pour l’élaboration du SCoT (Sysdau). Le projet Horizéo de Saucats apparaît, à ce jour, nettement incompatible avec le SCoT de l’Aire Métropolitaine Bordelaise. [15]

Il s’avère qu’aucun document d’aménagement du territoire (SCoT, PLU...) n’avait prévu à ce jour l’implantation d’un centre de production énergétique de plus de 1000 hectares en remplacement des territoires forestiers, contribuant encore un peu plus, à la transformation de la ceinture verte actuelle de la banlieue de Bordeaux en une ceinture grise. [16]

Alors que la Métropole bordelaise annonce, à grand renfort de publicité, son programme de plantation d’un million d’arbres, le projet Horizéo affaiblit considérablement la crédibilité de cette proposition.

Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires. (SRADDET)
Le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires de Nouvelle-Aquitaine a été adopté par le Conseil régional le 16/12/2019, et approuvé par la Préfète de Région le 27 mars 2020.
Le projet Horizéo est en contradiction avec la règle N°30 du SRADDET de Nouvelle Aquitaine, qui précise que "le développement des unités de production d’électricité photovoltaïque doit être privilégié sur les surfaces artificialisées bâties et non bâties, offrant une multifonctionnalité à ces espaces."
A noter aussi que le projet Horizéo, contredit l’Ambition N°10 du programme Neoterra : Préserver les terres agricoles, forestières et naturelles [17]

Régression de la forêt en Nouvelle Aquitaine
Les mesures compensatoires forestières envisagées pour le projet Horizéo, consisteront, comme le plus souvent, en des mesures d’entretien de parcelles forestières plus ou moins dégradées (par les tempêtes ou autres agressions), et non pas en des opérations de réforestation d’espaces artificialisés.
C’est bien pour cela qu’on déplore qu’en Nouvelle Aquitaine (tout particulièrement en Gironde et dans les Landes) les espaces forestiers régressent annuellement de 2200 ha, dont 50% au profit des territoires agricoles et 50% au profit des espaces artificiels (urbanisation, carrières, infrastructures de transports, énergies renouvelables...). [18], en dépit des mesures compensatoires forestières,

Procédure du Débat public
Les enjeux environnementaux du projet Horizéo, dépassent très largement le cadre de la commune de Saucats, et va faire l’objet d’un "Débat public", organisée par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP).
Le débat public se déroulera du 9 septembre 2021 au 9 janvier 2022.
Le dossier des maîtres d’ouvrage (DMO et sa synthèse sont téléchargeables ici
Les modalités du débat public sont présentées ici
Le calendrier des rencontre est accessible ici.
Tous les acteurs concernés (riverains, décideurs, associations, syndicats...) devraient pouvoir s’exprimer par oral ou par écrit sur le projet.

Prises de position :
Des acteurs de poids se sont déjà prononcés clairement contre le projet :
 Jean-Luc Gleizes, président du conseil départemental de gironde [19]
 le syndicat des sylviculteurs du Sud-Ouest [20]
 La FNSEA 33 [21]

Pétition en ligne contre le projet Horizéo
Une pétition en ligne "Non à la déforestation de 1000 hectares de pins pour un parc solaire en Gironde" a été lancée ici : https://www.change.org/p/sepanso-non-%C3%A0-la-d%C3%A9forestation-de-1000-hectares-de-pins-pour-un-parc-solaire

Echos médiatiques :
 "Un projet de la démesure" : la Sepanso de Gironde critique le futur parc photovoltaïque de Saucats. Thomas Coignac. 23/12/2020 France Bleu Gironde
 Sud-Gironde : le projet de parc photovoltaïque à 1 milliard d’euros a des opposants.Jérôme Jamet. Sud Ouest. 10/01/2021
 Un projet de parc photovoltaïque géant menace une forêt de pins en Gironde. Klervi Le Cozic . Le Parisien.09/01/2021
 Un projet de parc solaire compte détruire mille hectares de forêt en Gironde. 24/12/2020. Reporterre.
 Dans les Landes, pour faire du solaire, on détruit les forêts. Joël Auster.20/01/21. Reporterre
 Sud-Gironde : le combat d’Océane pour sauver la forêt d’un parc photovoltaïque de 1 000 hectares
Jérôme Jamet. Sud Ouest. 20/01/2021
 Le projet Horizeo de Engie et Neoen suscite la colère d’une association environnementale. Gwénaelle Deboutte. PV Magazine. 14/01/21
 Un projet de parc photovoltaïque en Gironde menace 1 000 hectares de forêt de pins. Claire Mayer. Le Monde. 10/03/2021
 Un parc solaire XXL. Guislain de Montalembert. Le Figaro. 24/09/2021

A consulter :
 carte interactive de la Communauté de Commune de Montesquieu
 PLU de Saucats approuvé en 2018.
 Trajectoire du SCoT de l’aire métropolitaine bordelaise. 3 Métropole nature. SYSDAU Décembre 2019.
https://www.sysdau.fr/sites/default/files/20191216_trajectoires_metropole_nature_doc_post_commissions-site.pdf
 Projet photovoltaïque d’Escaudes : un faible bilan carbone.
 Energie solaire photovoltaïque en Gironde

Mise en ligne du 16/01/2021
Mise à jour du 21/10/2021

Portfolio


[2Ces subventions à la reconstitution du massif forestier landais et notamment celui de Saucats, ont été attribuées dans le cadre du Plan Forêt du 12 janvier 2000

[3Engie est un groupe industriel énergétique français qui est en pleine réorganisation : celle-ci va concerner près de 100 000 salariés, sur les 150 000 que compte le groupe. Son principal actionnaire est l’État français, qui détient un quart du capital (23,64 % du capital).
Le groupe naît le 22 juillet 2008 d’une fusion entre Gaz de France (GDF) et Suez. En avril 2015, le groupe annonce le changement de son nom commercial, « GDF Suez » devenant « Engie », dénomination sociale du groupe à partir du 29 juillet 2015.

[4Engie se prépare à une scission en deux entités. Nabel Wakim. Le Monde. 19/01/2021

[5Neoen (pour Néo-énergies) est une entreprise française créée en 2008 qui développe, finance et opère des centrales électriques à partir d’énergie renouvelable (solaire et éolien). Neoen a construit et exploite dans le département de la Gironde le parc photovoltaïque de Cestas, qui est avec 980 000 modules photovoltaïques installés sur 260 hectares la plus grande centrale solaire photovoltaïque d’Europe lors de son inauguration le 1er décembre 2015

[6RTE, sigle du Réseau de transport d’électricité, est le gestionnaire de réseau de transport français responsable du réseau public de transport d’électricité haute tension en France métropolitaine. Sa mission fondamentale est d’assurer à tous ses clients l’accès à une alimentation électrique économique et sûre

[7C’est à Saucats que se situe aussi la Réserve Naturelle Géologique de Saucats-Labrède.

[8Photovoltaïque : feu vert pour 12 hectares en plus à Saucats.Elisa Artigue-Cazcarra. Sud Ouest. 28/01/2016

[10A noter qu’un autre projet de batteries industrielles Lithium-ion, de puissance 70 Mw est prévu à proximité du poste RTE de Saucats, donc à Côté du projet Horizeo : il s’agit du projet Claudia porté par la société Amarenco, qui a fait l’objet d’une enquête publique en 2021, dont le dossier est consultable ici :

[14Ce projet photovoltaïque démesuré va notamment supprimer l’effet de rafraichissement des espaces forestiers détruits, particulièrement utile en période de canicule (Cf Réchauffement climatique : les forêts d’Europe font baisser les températures de 2,1 degrés en été

[15"Le SCoT de l’aire métropolitaine bordelaise protège strictement de l’urbanisation les espaces naturels majeurs, les terroirs viticoles, les sites agricoles et sylvicoles et les espaces de nature en ville qui jouent un rôle décisif dans la qualité de vie de la métropole. A Saucats, l’intégralité du massif forestier est identifiée comme devant faire l’objet d’une protection .... Le SCoT identifie également la vallée du Saucats comme un élément structurant de la trame bleue métropolitaine devant faire l’objet d’une protection au titre de son caractère remarquable et de son extrême sensibilité . De plus, plusieurs continuités naturelles d’importance significative à l’échelle métropolitaine se sont vues assigner des objectifs de sauvegarde . " Cf PLU de Saucats. page 17/145.

[16Le projet Horizéo est situé à 8 km de la centrale photovoltaïque géante (265 ha) de Cestas et à 2 km des parcs photovoltaïques de Saucats (42 ha) ou de Saint-Magne (40 ha).

[17Ambition N°10 : La Nouvelle-Aquitaine tire une part importante de son attractivité de son caractère naturel préservé, d’une agriculture diversifiée et de la richesse de ses paysages et de ses milieux naturels. La taille de la région, 84 100 km2 de superficie, donne l’illusion que le foncier est une ressource sans limite. Or, le foncier est une ressource finie. Et chaque nouveau projet d’artificialisation se fait au détriment des espaces naturels, agricoles ou forestiers et de leur richesse biologique et écologique. L’artificialisation est un acte très majoritairement irréversible, tant il est difficile et onéreux de rendre à la nature ou à l’agriculture un espace urbanisé.
Défi 1
Lutter contre l’artificialisation des terres et l’étalement urbain
Entre 2006 et 2015, 40 500 hectares de surfaces naturelles, agricoles et forestières ont été artificialisées en Nouvelle-Aquitaine pour des fonctions résidentielles, industrielles, commerciales, d’infrastructures ou d’équipements.
Des actions pourront être menées avec l’ONF, le Conservatoire du littoral et les PNR pour sanctuariser les terres agricoles, forestières et naturelles sur les territoires à pression foncière forte.
Défi 2
Placer le développement régional sous le signe de la sobriété foncière
La Région Nouvelle-Aquitaine souhaite intervenir, avec volontarisme, pour ne pas développer une artificialisation trop dense au détriment des espaces naturels, agricoles ou forestiers. La stratégie foncière propose de placer le développement régional sous le signe de la sobriété foncière. Il s’agira ainsi de préserver les espaces naturels, agricoles et forestiers grâce à la promotion d’un urbanisme moins consommateur d’espace et garant d’une qualité paysagère respectant les terroirs de ce grand territoire.
La Région a fixé le cap de réduire de 50 % la consommation globale d’espace, objectif inscrit dans le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires, le SRADDET, de la Région.
Défi 3
Conforter la forêt et les zones humides
Afin que les forêts du territoire continuent à remplir leurs fonctions dans la lutte contre le changement climatique et le maintien de la biodiversité, il est nécessaire de renforcer leur résilience face aux risques sanitaires et climatiques, de garantir la compétitivité de la filière en s’appuyant notamment sur l’innovation et de recréer du lien entre forêts et société en misant sur le dialogue territorial.
La protection et la réhabilitation des zones humides constituent une partie de la solution pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

[19Projet de parc solaire géant à Saucats : le président du Département de la Gironde dit non. Sud Ouest ; 03/09/21