Accueil > Dossiers > Biodiversité > Biodiversité girondine

Biodiversité girondine

lundi 1er octobre 2012

Une biodiversité exceptionnelle , mais fragile...

Bordé à l’ouest par l’Océan et traversé par la Garonne et la Dordogne (avec leur estuaire commun, le plus vaste d’Europe, et leurs affluents) le département de Gironde est un des plus riches de la métropole en milieux aquatiques et zones humides.
Son cordon dunaire sur la façade océanique, seulement interrompu au niveau des passes du Bassin d’Arcachon et qui fait barrage à d’anciennes lagunes devenues lacs intérieurs, son immense dépôt éolien de sable des Landes (avec sa forêt de pins maritimes et où subsistent quelques rares zones humides résiduelles et boisements de feuillus), ses marais estuariens, ses mosaïques de cultures (vignes, bocages, prairies et champs de maïs) et boisements de feuillus de l’Entre-deux-mers, confèrent à ce département une grande richesse de milieux, la plupart fort intéressants sur le plan de la biodiversité.

Des inventaires scientifiques ont permis de délimiter des Zones Naturelles d’Intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF) de type I et de type II et des Zones d’Intérêt Communautaire pour la Conservation des Oiseaux (ZICO) à partir desquelles la Commission Européenne a pu désigner 52 sites Natura 2000 devant faire l’objet de protections :
  44 sites pour la Directive habitat, la plupart étant des habitats aquatiques et zones humides abritant des espèces très menacées comme certains poissons migrateurs (Anguilles, grande Alose ou) la Cistude d’Europe ou le Vison d’Europe (dont l’aire de répartition se réduit à quelques départements du Sud-Ouest), mais aussi quelques forêts de feuillus et des grottes ou anciennes carrières abritant de nombreuses espèces de Chauves-souris.
  8 sites pour la Directive Oiseaux, des zones humides pour la plupart.

C’est pour contribuer à la préservation de cette richesse biologique que la SEPANSO Gironde a accepté de participer aux nombreuses commissions qui délimitent et gèrent les sites Natura 2000 ainsi qu’à l’élaboration du Schéma Régional de Cohérence Ecologique dans le cadre de la Trame verte et bleue régionale et de sa déclinaison Girondine.
La SEPANSO a également soutenu la création des Réserves Naturelles Nationales du département et en gère trois d’entre elles (Marais de Bruges, Etang de Cousseau et banc d’Arguin).
Mais il ne suffit pas de protéger des sites emblématiques ou des espèces en voie de disparition car, même s’il n’en a pas toujours conscience, l’homme bénéficie d’immenses services rendus gratuitement par la nature dite ordinaire (production de nourriture, de combustibles, purification de l’air et de l’eau, régulation des inondations, des sécheresses ou des épidémies…). En un mot, la biodiversité est vitale pour l’espèce humaine et il convient d’en stopper l’appauvrissement. C’est donc aussi par souci de préservation des milieux naturels (qu’aucun statut ne protège actuellement efficacement) que nous luttons contre les nombreux projets d’artificialisation du territoire girondin : urbanisation aveugle, infrastructures de transport, … ou les pratiques intensives de l’agriculture ou de la viticulture qui sont autant de menaces pour la biodiversité dans notre région.

On trouvera ci-dessous quelques photos des espèces que l’on peut rencontrer en Gironde :
1. Dans les zones humides actuellement en voie de raréfaction  :

  • Gentiane pneumonanthe (ou Gentiane de marais) dans les prairies humides, rare et protégée au plan départemental
  • Drosera (ou Rossolis) à feuilles rondes : plante des marais tourbeux, en voie de raréfaction et protégée au plan national
  • Triton marbré : Amphibien vivant près des mares et fossés du Sud-Ouest, très rare et protégé au plan européen
  • Libellule déprimée au-dessus des étangs et des mares où elle se reproduit

2. Sur les coteaux secs et le plus souvent calcaires :

  • Des Orchidées : Orchis bouffon, Cépalanthère rouge et d’autres…
  • Petite centaurée peu fréquente en Gironde, sur sols secs et rocailleux à végétation basse

3. Dans les landes humides :

  • Bruyère du Portugal, très rare en Gironde sur les bords de crastes autour du bassin d’Arcachon, elle est protégée sur l’ensemble du territoire français
  • Osmonde royale, magnifique fougère des bords de rivières et étangs landais

4. Dans les dunes

  • La Bugrane rampante parmi les nombreuses espèces caractéristiques des dunes

5. Dans nos campagnes et nos jardins s’ils ne sont pas traités par des pesticides, on peut voir de nombreux insectes, oiseaux ou plantes herbacées  :

  • Chenille et adulte de papillon Machaon
  • Mante religieuse, facile à identifier et toujours fascinante
  • Huppe fasciée : magnifique oiseau migrateur visiteur d’été. En régression à cause de l’agriculture intensive, elle est protégée au plan national

Colette Gouanelle

Portfolio